5 propositions pour des maisons plus éco-énergétiques

En Belgique, le bâti est responsable de 40% de toutes les émissions de CO2. A l’heure où l’Europe nous impose de réduire drastiquement ces émissions, la Confédération Construction fait cinq propositions concrètes au futur gouvernement pour rendre les maisons plus écologiques.

Réduire la TVA sur la démolition et la reconstruction à 6%
Pas moins de 75% des maisons de notre pays ont été construites avant 1985 : leur performance énergétique est donc très faible. Pour atteindre les scores énergétiques élevés exigés d’ici 2050, l’option la plus efficace serait donc  de les démolir et de les reconstruire. 
32 centres urbains appliquent d’ores et déjà un taux de TVA de 6% sur ce type de travaux. Ailleurs, c’est toujours une TVA à 21% qui prévaut. La Confédération Construction propose donc de généraliser la TVA à 6% sur l’ensemble du territoire belge et même de l’appliquer à la vente des biens reconstruits après démolition.

Promouvoir les rénovations énergétiques comme un investissement rentable
Les taux d’intérêt sur les livrets d’épargne sont au plus bas. Ceux qui souhaitent investir cherchent donc d’autres moyens de le faire. Pour la Confédération Construction, le futur gouvernement doit encourager l’investissement dans la rénovation énergétique. 

Faciliter l’accès aux prêts pour la rénovation 
Les prêts hypothécaires portent souvent totalement sur l’achat de la maison, mais ne couvrent que peu souvent les travaux de rénovation. Pour augmenter la capacité d’emprunt des acheteurs, la Confédération Construction préconise l’instauration d’un « taux d’intérêt vert » et suggère que la valeur ajoutée d’une maison rénovée soit prise en compte dans la capacité de remboursement. Cette mesure permettrait aux acheteurs d’obtenir un prêt plus important, tenant compte des économies qui seront réalisées grâce aux travaux de rénovation énergétique. 

Garantir le rendement des rénovations énergétiques
Une fois rénovée, votre maison sera sujette à un revenu cadastral plus élevé. Cet état de fait actuel décourage les travaux de rénovation plutôt que de les encourager. La Confédération Construction propose de garantir un revenu cadastral inchangé. 

Encourager les investissements non rentables
Les 4 mesures précédentes s’appliquent aux investissements dont la rentabilité est établie. Ce n’est pas le cas de toutes les rénovations : certaines ne rapporteront pas d’argent mais contribueront à un bâti plus écologique. La Confédération Construction demande que ces investissements soient néanmoins rendus possible, notamment par le biais de subventions, de primes ou d’obligations légales.   

Let’s share:

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter
Partager sur linkedin
Share on Linkdin
Partager sur pinterest
Share on Pinterest

Métiers de la construction : « Je construis mon avenir » !

Plus de 5.000 postes sont actuellement vacants dans les métiers de la construction… et le Bureau fédéral du Plan prévoit que plus de 6.000 postes supplémentaires devraient encore être créés dans le secteur dans les 5 années à venir. La transition énergétique et les enjeux du développement durable entraînent une véritable mutation dans ces métiers, qui deviennent sans cesse plus complexes, plus technologiques… et plus intéressants.

Lire plus »

5 propositions pour des maisons plus éco-énergétiques

En Belgique, le bâti est responsable de 40% de toutes les émissions de CO2. A l’heure où l’Europe nous impose de réduire drastiquement ces émissions, la Confédération Construction fait cinq propositions concrètes au futur gouvernement pour rendre les maisons plus écologiques.

Lire plus »
PEB

Primes en Wallonie : l’audit énergétique obligatoire

Depuis le 1er juin, l’obtention de primes habitation en Wallonie est conditionné par la réalisation d’un audit énergétique par un auditeur agréé. L’objectif de l’audit est de connaître les principales faiblesses d’un logement et d’identifier les travaux prioritaires qui permettront de diminuer les consommations énergétiques.

Lire plus »