Conférences et workshops

Découvrez le programme de l’édition 2022 trés prochainement, proposé en collaboration avec le Cluster Eco-construction.

Samedi 16 octobre

Focus énergie

©SPW

D’ici 2050, le parc immobilier wallon doit atteindre en moyenne le label de Performance Energétique des Bâtiments (PEB) de niveau A. Quels sont les avantages à rénover, dès maintenant, votre habitation en visant ce label A ? A quoi devez-vous être attentif ? Quels sont les aides et outils à votre disposition ?

10h30 à 11h30 | Salle de conférences (hall 1)

Les Conseillers Energie du Service Public de Wallonie

©APERe

En tant que citoyen vous vous interrogez sur votre consommation d’énergie ? Voici une campagne qui vous permet de vous situer, et qui pourrait faire de vous un véritable acteur d’une transition énergétique solidaire.
Vous avez peu de connaissances en matière d’énergie mais vous êtes cependant prêt à tenter le coup et vous informer pour participer à la transition énergétique ? Vous êtes un as de la rénovation énergétique ou des nouvelles technologies et vous seriez curieux de nourrir votre culture énergétique ?
Quel que soit votre profil, vous avez l’opportunité d’en savoir plus sur l’énergie. Participez à notre campagne de sensibilisation qui se déroule en trois étapes entre mars et décembre 2021. À chaque étape, un challenge où vous serez invité à compléter un formulaire de dix questions, disponible en ligne, en version numérique et papier.
Tel un baromètre, ces questions vous offriront des pistes pour mieux comprendre où vous vous situez, et ce que vous pouvez faire pour maîtriser votre consommation d’énergie.

11h30 à 12h30 | Salle de conférences (hall 1)

Violette Penasse

Responsable Education Permanente | APERe

SAM 16 Benkovic

Exemple concret de mises en œuvre de techniques de chauffage, de refroidissement, de ventilation, d’électricité, d’eaux froide/chaude sanitaires et d’évacuation d’eau dans le cadre d’une maison neuve ou lourdement rénovée. Comment s’y prendre pour intégrer tous ces aspects ordinairement délaissés et mettre toutes les chances du bon côté : le terrain, la construction, l’aménagement intérieur, les matériaux, la non-consommation d’énergie, la réduction de la consommation d’énergies, la production d’énergies, la gestion des énergies, notre confort, notre qualité de vie, notre bien-être.

13h30 à 14h30 | Salle de conférences (hall 1)

Willy Benkovic

Ingénieur-Passeur

SAM 16 Ecolodge
©EcoLodge

EcoLodge, une coopérative Hannutoise, sensibilisée aux difficultés croissantes de logement de nombreux ménages, vise à répondre à l’évolution de leurs attentes en fabriquant et commercialisant des modules spatiaux à ossature bois.

Le produit phare est le Wald-Cube, une habitation au standard passif Q-zen, dont les avantages et atouts sont nombreux, en commençant par son aspect durabilité et éco-responsable, son originalité, sa polyvalence et son design plus que séduisant.

Les modules, de petite à modeste taille, isolés avec de la paille Hesbignonne, contribuent à la réduction de l’impact environnemental grâce à l’utilisation de matériaux locaux et naturels.

La surface intérieure utile du Wald-Cube est de 25, 30, 44, 48, 63, 82 m² (toit plat), 70 ou 110m² (toit en pente) agrémentée d’une terrasse couverte de minimum 6 ou 14 m² en fonction du modèle choisi.

La Région Wallonne, sollicitée à plusieurs reprises déjà pour un tel projet, encourage ce type de construction de par sa qualité écologique, son prix abordable, sa provenance locale et sa possibilité d’intégration, tout en respectant l’environnement.

14h30 à 15h30 | Salle de conférences (hall 1)

Vincent Mestdagh

Administrateur, ingénieur architecte | EcoLodge

SAM 16 Helium

UN BÂTIMENT IDENTITAIRE, NOVATEUR ET INSPIRANT
Le bâtiment UPSTRAW est implanté au sein du parc d’activités Ecolys, proche de Namur. Il accueille les bureaux du Cluster Eco-construction, organisme regroupant les professionnels de la construction écologique en Wallonie. La construction du bâtiment UPSTRAW s’est inscrite dans le cadre du projet Interreg du même nom dont l’objectif était de promouvoir l’usage de la paille comme matériau de construction. Ce projet a été conçu par l’association momentanée de Mobic, Havresac, Homeco et helium3 Architectures.
Le principal objectif du projet était de générer un symbole, un signal fort de l’écoconstruction au cœur du parc Ecolys au travers d’un bâtiment exemplaire, identitaire des valeurs de l’écoconstruction. Ce bâtiment se veut inspirant et ouvert sur l’extérieur afin d’accueillir les visiteurs à la recherche d’information sur les matériaux biosourcés.
La volumétrie fait écho à la notion même de cluster et offre une lecture simple du programme ainsi que du système constructif préfabriqué utilisé. Chacune des ‘boites’ est constituée d’un assemblage de différents modules aux dimensions identiques et accueille une fonction spécifique : les espaces co-working, les salles de réunion, les bureaux et les espaces secondaires. Ces «boites», tantôt superposées l’une à l’autre, tantôt posées sur une forêt de grumes de bois scié, s’articulent autour d’espaces centraux d’échanges et de rencontres généreusement vitrés.
La conception a non seulement été guidée par le mode constructif et le souci d’équilibre dans la composition mais également par les paramètres énergétiques. En effet, les débords et porte à faux génèrent ombrages et protections solaires, de même que les panneaux solaires qui font également office de protection.
D’un point de vue énergétique, outre l’objectif Q-ZEN qui est atteint, la volonté du Maître de l’Ouvrage était de se passer des énergies fossiles. C’est donc une pompe à chaleur air-eau qui assure la production des besoins en chauffage. Ces besoins ont été fortement réduits par le travail sur l’enveloppe et l’étanchéité à l’air. Toujours pour réduire ces besoins, une ventilation double flux avec échangeur de chaleur à roue assure la ventilation hygiénique. Ce système permet d’assurer une qualité d’air optimale au sein du bâtiment tout en augmentant le confort thermique grâce à l’échangeur. Un by- pass est prévu pour réduire les risques de surchauffe estivale. Une pompe à chaleur permet de rafraichir l’air pulsé pour diminuer encore cette surchauffe. L’éclairage est de type LED et est très performant pour minimiser les consommations électriques. Enfin, une installation photovoltaïque permet de compenser ces consommations et de tendre vers un bâtiment à consommation d’énergie nulle.
DES MATÉRIAUX BIO-SOURCÉS ET UNE TECHNIQUE DE CONSTRUCTION INNOVANTE
Peu coûteuse, issue d’une source renouvelable et locale, disponible en abondance, sans conflit avec les besoins agricoles, recyclable aisément, la paille permet de stocker efficacement le CO2. D’ailleurs, l’analyse de son cycle de vie révèle un bilan bien plus avantageux que celui des matériaux de construction conventionnels. Elle nécessite cependant une main d’œuvre importante sur chantier et une composition adaptée aux dimensions du ballot, ce qui peut constituer un frein. Pour pallier à cela, une méthode innovante basée sur la préfabrication de modules 3D a été développée en Wallonie pour ce projet.
Le principe de construction est simple : une structure porteuse en bois intègre l’isolation en paille. L’innovation réside dans la composition de parois : les grumes de bois local ont été sciées en deux et mises en œuvre à la verticale. Accolées l’une à l’autre et dédoublées, elles permettent de contenir la paille en vrac, locale elle aussi, à l’intérieur du mur. La face sciée de la grume fait donc office de parement, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment, tandis que le cœur de la grume assure son rôle structurel.
Ces modules 3D entièrement préfabriqués en atelier sont ensuite assemblés et posés sur des pieux vissés sur chantier. Ce mode constructif s’avère être économique, écologique et pratique. Il permet en effet de réduire la durée de chantier (donc les nuisances), les coûts de production, les trajets sur le site ainsi que la consommation et la transformation des matières premières (donc les déchets). La pose des modules sur pieux permet de s’affranchir totalement du béton ainsi que de préserver le sol au maximum en réduisant les déblais/remblais et en limitant l’imperméabilisation.
Outre ses parois extérieures, le projet intègre d’autres aspects et matériaux de l’éco-construction. La paroi de séparation de la salle de réunion et les planchers techniques ont été conçus pour offrir une meilleure flexibilité à l’usage du bâtiment dans le temps. Les cloisons et planchers sont isolés avec un isolant à base d’herbe de prairies et les plaques des cloisons sont renforcées en fibre de cellulose. Des panneaux de fibre de bois sont mis en œuvre en toiture et sur la sous face du bâtiment. L’isolation acoustique des parois est assurée par des panneaux en papier recyclé. Les châssis sont en bois de hêtre et d’épicéa. Et enfin des demi-grumes font office de marches d’escalier.
Enfin, d’un point de vue énergétique, le projet répond à la norme Q-ZEN 2021 et est totalement indépendant des énergies fossiles .

16h00 à 17h00 | Salle de conférences (hall 1)

Caroline Broux

Architecte | Hélium 3

SAM 16 Brismoutier
© Stabilame et Atelier Brismoutier F-M

Le confort d’été est une préoccupation fondamentale dans nos climats tempérés vu les niveaux d’isolation et d’étanchéité à l’air toujours plus élevés que nos bâtiments doivent atteindre. Avec les changements climatiques annoncés, cette préoccupation prendra encore plus d’importance à l’avenir.
Les principes de l’architecture (bio)climatique restent un excellent moyen de s’assurer d’un niveau de confort élevé en été comme en hiver.
L’installation de systèmes performants ne peut être envisagée qu’après la conception ou la rénovation d’une enveloppe intelligente. La conférence présentera les fondamentaux de cette stratégie ainsi que plusieurs retours d’expériences sur base de photos de chantier.

17h00 à 18h00 | Salle de conférences (hall 1)

François-Michel Brismoutier

Architecte, Vice-Président de l'Ordre des Architectes | Atelier F-M Brismoutier

Dimanche 17 octobre

Focus construction et environnement

DIM 17 Druwit
©Druwid

Parmi les pionniers de la bio-construction, Michael Thönnes propose dans son exposé l’utilisation de produits écologiques et durables sans polluants, pour votre santé et celle de la terre, comme le système en bois massif de la firme Thoma. Ce système de construction en bois massif ne contient aucune colle. En combinaison avec les matériaux de construction en argile, on obtient un climat intérieur sain et équilibré.
L’argile régule l’humidité ambiante, absorbe des odeurs, augmente de façon considérable l’inertie du bâtiment : mélanges prêt à l´emploi, enduits bruns ou colorés, peintures et badigeons à base d´argile, panneaux d´argile, briques en terre crue…. Et ceci sans aucune technique, pas besoin d’électricité, de filtres ou qqch de semblable, HighTec grace à du LowTec !

10h30 à 11h30 | Salle de conférences (hall 1)

Michael Thönnes

Chef d’entreprise | Druwid

DIM 17 DESMEDT
©BADP

A Spy, sur près d’1 Ha de terrain, l’habitat groupé Oasis à Hordin est un lieu de rencontres et d’accueil, développant des activités de maraîchage et ouvert au monde extérieur. Jérôme Desmedt, Architecte du projet, vit sur le site. Il vous présentera sa réalisation en détail, notamment l’éco-construction en bois-paille de 6 maisons bioclimatiques et l’aménagement au sein du bâtiment existant de 2 appartements (rénovés avec des éco-matériaux). Huit ménages peuvent ainsi cohabiter, mais aussi des personnes de passage via des chambres d’hôtes. Une riche expérience à découvrir sans faute ! 

 

11h30 à 12h30 | Salle de conférences (hall 1)

Jérôme Desmedt

Architecte | BADP

DIM 17 PMP
©ACDC Architecte

La réglementation Q-Zen est en vigueur depuis le 1er janvier 2021 pour les bâtiments résidentiels neufs. Plusieurs critères ont été définis. Sont-ils cohérents par rapport aux objectifs européens de neutralité carbone ? Que mettre en œuvre comme moyens et techniques pour répondre au mieux à ces objectifs ? Comment aller au-delà du Q-Zen classique ?
Donnez du sens à votre projet Q-ZEN et intégrez la sobriété énergétique dès la conception. Comment respecter facilement la réglementation en optimisant la performance de l’enveloppe ?

13h30 à 14h30 | Salle de conférences (hall 1)

Ariane Caudron

Architecte | ACDC Architecte

Depuis quelques années, des habitats « atypiques » – de la yourte à la tiny house, en passant par le container, la caravane (résidentielle ou non) ou encore le tipi – apparaissent un peu partout en Wallonie.
L’engouement pour ce type d’habitations, de formes très diverses et constituées de matériaux variés, résulte la plupart du temps de la recherche d’une certaine liberté, d’un retour à l’essentiel ou d’un mode de vie plus sain et plus respectueux de la nature en termes par exemple de mobilité, d’alimentation, de santé ou encore de consommation énergétique.
Il peut aussi être lié à des contraintes financières qui orientent des citoyens vers cet habitat d’un nouveau genre, moins onéreux que le logement traditionnel, tant à l’acquisition ou à la construction qu’à la location.
Quelle que soit la motivation des uns et des autres, il est vite apparu nécessaire de fixer un cadre réglementaire autour de ces nouveaux modes d’habiter.
Ainsi, outre les dispositions applicables en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme, une définition de « l’habitation légère » a été intégrée dans le Code wallon du Logement, devenu à cette occasion Code wallon de l’Habitation durable, et des critères minimaux de salubrité et d’habitabilité ont été adoptés, notamment pour que ce type d’habitat garantisse une qualité de vie minimale tant aux propriétaires occupants qu’aux locataires.
Étant désormais située dans un cadre normatif précis, l’habitation légère pourrait devenir une alternative intéressante, socio-culturellement différente et philosophiquement orientée vers la nature, au logement traditionnel.

14h30 à 15h30 | Salle de conférences (hall 1)

Luc Jandrain

Direction des Études et de la Qualité du logement | Service Public de Wallonie

DIM 17 CE2S

Le projet transfrontalier Interreg CE2S rassemble construction et engagement éco-sociétal: via un cycle de formation de 2 ans, 20 apprenants français et belges sont devenus ouvriers qualifiés en éco-construction.
Le programme aborde les différents aspects concrets de l’éco-construction, des fondations, jusqu’à la livraison du bâtiment, de la législation en vigueur jusqu’à la mise en oeuvre des éco-matériaux. Le travail de fin d’études des apprenants concrétise cet apprentissage: la construction d’habitations écologiques et fonctionnelles, qui permettront à des sans-abris de vivre dans un espace sain et durable. Découvrez, en compagnie de l’équipe du projet, cette aventure technique et humaine hors du commun.

16h00 à 17h00 | Salle de conférences (hall 1)

Sébastien Ernotte

Chargé de mission | Cluster Eco-construction, projet CE2S

Êtes-vous raccordés à l’égout ? Avez-vous des installations intérieures en plomb ? Avez-vous une fosse septique ? Où sont évacuées vos eaux pluviales ? Quels points d’eau sont alimentés par votre citerne d’eau de pluie ? Faut-il installer un réducteur de pression ? Peu de personnes peuvent répondre à ces questions.
Or, une installation défectueuse peut présenter des risques pour la santé et engendrer de la pollution. L’Eau est une ressource à protéger pour tous.
Face à ce constat, une certification pour les Immeubles Bâtis pour l’Eau entrera est entrée en vigueur le 1er juin 2021 .
Tous les immeubles raccordés pour la première fois à la distribution d’eau à partir de cette date devront faire l’objet de cette certification. L’objectif du CertIBEau est de vérifier le respect des législations en vigueur (relatives à la protection de l’eau potable contre la pollution et relatives à l’évacuation et l’épuration des eaux usées) et de fournir des recommandations techniques pour la mise en conformité.
Il est délivré par des certificateurs agréés.

17h00 à 18h00 | Salle de conférences (hall 1)

Jean-Luc Lejeune

Directeur Technique & S.I.| Société Publique de Gestion de l'Eau

Lundi 18 octobre | journée professionnelle

Focus Durabilité

LUN 18 Salola

Spécialiste de l’étanchéité à l’air, nous développons depuis plus de dix ans des produits premium et des solutions simples et efficaces qui vous permettent d’assurer une parfaite étanchéité à l’air et à l’eau de vos bâtiments. Parce que nous avons compris l’importance et les enjeux de la construction moderne, nous vous proposons une gamme d’écrans de sous-toiture, pare-pluie et pare-vapeur, qui, associés à nos gammes d’accessoires d’étanchéité à l’air et nos composants de toiture, vous permettrons de construire de manière consciente et intelligente. Nous savons qu’en agissant sur la régulation de la consommation énergétique de notre habitat, c’est agir sur l’environnement et donc participer à la préservation de notre habitat premier qu’est notre planète.

10h30 à 11h30 | Salle de conférences (hall 1)

Barbara Mykicka

Directrice d’export | Salola Environnement

LUN 18 GROOF

Capter l’énergie perdue des bâtiments et l’utiliser pour faire croître des végétaux dans des serres placées sur les toits de la ville vous parle ? C’est l’objectif du projet européen GROOF (Greenhouses to reduce CO2 on Roofs). Tout en relocalisant une partie de la production alimentaire, l’économie d’énergie réalisée permet de limiter l’impact carbone du bâtiment et de la serre. Vous vous interrogez sur la faisabilité technique ? Quels sont les challenges d’un tel projet ? Quels en sont les bénéfices ? Les partenaires de GROOF vous présenteront leurs connaissances acquises en termes d’intérêt et de faisabilité technique.

11h30 à 12h30 | Salle de conférences (hall 1)

Marcel Deravet

Ingénieur Civil des Constructions et Project manager | Conseil pour le Développement Economique de la Construction (LU)

LUN18 Hout Info Bois
© Arch. Crahay & Jamaigne

L’emploi du matériau bois dans la construction semble une évidence en matière environnementale et de lutte contre le changement climatique. Et pourtant, il faut reconnaitre que le développement de la construction en bois, même s’il est indéniable, ne semble pas suivre la même urgence que les menaces du changement climatique. L’exposé abordera les principaux arguments en faveur de l’utilisation du bois dans la construction et comment la filière bois répond et participe à la lutte contre le changement climatique.
L’exposé abordera les principaux arguments en faveur de l’utilisation du bois dans la construction et comment la filière bois répond et participe à la lutte contre le changement climatique.

13h30 à 14h30 | Salle de conférences (hall 1)

Hugues Frère

Directeur | Hout Info Bois

La construction durable est devenue un terme qui perd un peu de sens. Si vous voulez construire en limitant l’impact sur le climat et sur l’environnement, vous devez tenir compte de plusieurs aspects. Il s’agit de faire plus que simplement limiter les consommations de chauffage ou de refroidissement d’un bâtiment. L’impact environnemental du matériau isolant lui-même, l’aménagement du territoire, et la santé ne sont que quelques-uns des aspects à prendre en compte.
Cette conférence vous montrera l’impact climatique et environnemental de la cellulose IQ3, les certificats de performance environnementale, le logiciel TOTEM et les isolants biosourcés.

Mais pour une isolation efficace, il n’y a pas que les valeurs théoriques qui comptent : la mise en œuvre du produit est fondamentale. La cellulose iQ3 est un matériau mis en œuvre par des professionnels qualifiés, et vous donne la garantie d’un remplissage intégral. En tant que professionnel, vous pouvez contrôler le bon placement de l’isolant.

La cellulose iQ3 offre de nombreux avantages, est utilisable dans presque toutes les situations (bâtiments résidentiels et tertiaires, constructions et rénovations) et contribue grandement au confort des occupants.

14h30 à 15h30 | Salle de conférences (hall 1)

Pierre Sibille

Product manager cellulose iQ3 | Isoproc

LUN 18 AVENIR
©Atelier de l'Avenir

Qu’il s’agisse de renouvellement ou d’extension de façades, de surélévation ou d’agrandissement, la rénovation permet de s’adapter aux besoins des usagers, aux normes énergétiques et aux critères de durabilité. Les infrastructures de l’Atelier de l’Avenir comprennent une ligne de production industrielle pour les éléments préfabriqués : murs, cloisons, planchers, toitures, caissons à ossature bois et des systèmes constructifs modulaires en 2D ou 3D. L’entreprise à une finalité sociale où l’aide de la personne sourde ou malentendante et le développement durable sont mis en avant. La conférence présentera les solutions de rénovation sous forme de retours d’expériences et photos de chantier.

16h00 à 17h00 | Salle de conférences (hall 1)

Lionel Delatte

Innovation designer | Atelier de l'Avenir

Vendredi 22 octobre

Focus L'énergie à l'échelle du quartier eT Le réemploi

La transition énergétique de notre société passe nécessairement par une plus grande interconnexion énergétique des bâtiments. La mutualisation de la production d’énergie renouvelable à l’échelle d’un quartier doit s’accélérer dans les prochaines années, aussi bien pour la chaleur que pour l’électricité. Différents projets pilotes nous donnent un aperçu des technologies disponibles et de la manière d’organiser ce partage de l’énergie à l’échelle du quartier. La conférence fera également le point sur les réglementations en la matière déjà adoptées et celles qui sont en préparation au niveau des pouvoirs publics wallons.

  • Introduction, par Philippe HenryMinistre wallon de l’énergie
  • Bâtiments – quartier – énergie ; enjeux et état des lieux, par Cellules énergie CCW & UWA
  • L’énergie à l’échelle du quartier : solutions et techniques disponibles, par Cluster TWEED
  • Communautés d’énergie : l’autoproduction et le partage d’énergie, par Energie commune
  • Table-ronde : perspectives futures, par
    o CCW
    o EDORA
    o SPW ou Cabinet Henry
    o UVCW
    o UWA
  • Conclusion, par CCW

10h30 à 12h30 | Salle de conférences (hall 1)

Table ronde : perspectives futures

Avec CCW, EDORA, SPW ou Cabinet Henry, UVCW, UWA

Saviez-vous que la 50% de l’impact écologique d’un bâtiment est fixé à sa construction ? Choisir des matériaux durables est donc un bon point de départ pour construire plus durablement…
Mais… pas toujours facile de s’y retrouver dans une foule de matériaux nouveaux et mal connus.
Deux des fondateurs de Natura Mater viennent partager leur expérience sur comment insérer des matériaux durables dans un projet de rénovation, qu’ils soient biosourcés, géo-sourcés ou de réemploi.
Ils en profiteront aussi pour partager avec vous les techniques et matériaux les plus intéressants, tant au niveau de leur impact écologique, que du budget et de la facilité à les mettre en œuvre. Ils termineront par quelques points d’attention pour faciliter la discussion avec votre architecte et votre entrepreneur.

13h30 à 14h30 | Salle de conférences (hall 1)

Jeremy Boomer et Camille Mommer

Sustainable Material Guru | Natura Mater

©Ressourcerie Namuroise

Dans son atelier menuiserie, l’équipe de la Fabrik de la Ressourcerie namuroise créé et produit du mobilier sur-mesure sur base du bois des meubles en fin de vie collectés par la Ressourcerie. Découvrez un modèle d’économie sociale et circulaire et leurs créations remanufacturées de meubles et objets contemporains pour aménager votre intérieur durablement.
Depuis fin 2016, la Ressourcerie namuroise s’est doté d’un atelier de menuiserie qui produit une gamme de mobilier sur mesure au design durable : meubles remanufacturés éco-design. La réflexion s’axe principalement sur l’emploi de matières et objets issus de la collecte des encombrants et transitant par le centre de tri de la Ressourcerie. Raison pour laquelle on parle régulièrement de réflexion design inversé : c’est-à-dire qu’on réfléchit à ce que l’on va pouvoir faire de la matière plutôt qu’à la matière dont on aura besoin pour réaliser un projet.
L’activité de l’atelier menuiserie est directement lié à la valorisation matières et/ou chutes sous-utilisées ou pas utilisées à ce jour au niveau de la remanufacture. Et ce via l’évitement des filières de recyclage pour certaines catégories de déchets désormais considérées comme ressources et matières premières pour la remanufacture.
Notre équipe est également spécialisée dans la conception et l’aménagement d’espaces tant pour les particuliers que pour les professionnels (horeca, retail, culture, …)
Découvrez notre catalogue en ligne et nos services sur www.laressourcerie.be/fabrik)

14h30 à 15h30 | Salle de conférences (hall 1)

Elodie Guillaume & Cécile Meyer

Architecte d’intérieur et Chargée de communication| Ressourcerie Namuroise

Batireno et Energie & Habitat, le Forem et la Confédération Construction Wallonne s’associent pour proposer un Jobday dans le cadre du salon.
L’objectif : organiser des rencontres entre les entreprises du secteur de la construction en recherche de nouveaux talents et des demandeurs d’emploi correspondant aux profils demandés.
Vous avez des compétences dans le domaine de la construction, de la rénovation et des parachèvements, découvrez les profils recherchés et postulez.
Si votre candidature est retenue, vous serez convié(e) à une heure précise pour rencontrer le/les employeur(s) le vendredi 22 octobre au Jobday Batireno + Energie & Habitat à Namur Expo.

A partir de 10h00 | Salle Vrithoff (hall 2)

Samedi 23 octobre

Le Biosource

Dans un marché aux choix multiples, les matériaux et isolants biosourcés se distinguent par leurs qualités techniques et environnementales au-dessus du lot. Mais comment prouver leur qualité ? Contiennent-ils vraiment ce qui est annoncé sur l’étiquette ? Et puis, pourquoi utiliser ces matériaux biosourcés au lieu des matériaux pétrosourcés encore majoritaires sur les chantiers ? Cette conférence vous présentera un rapide tour d’horizon des matériaux biosourcés actuels et leurs avantages. Vous découvrirez aussi le label “Produit biosourcé”, lancé récemment en Wallonie, qui permet d’objectiver la qualité de ces matériaux. Vous apprendrez enfin comment bénéficier d’une surprime de 25%, accordée par la Wallonie, pour vos travaux de rénovation.

10h30 à 11h30 | Salle de conférences (hall 1)

Hervé-Jacques Poskin

Directeur | Cluster Eco-construction

©Stabilame

La construction en bois apporte des réponses aux défis environnementaux dans la construction. Le label biosourcé permet de sélectionner des systèmes utilisant des ressources renouvelables, également fabriqués en Wallonie en circuits courts. Les murs en bois de Stabilame, en CLT collé et en CLT cloué sont prisés pour leur intégration dans différentes architectures, en apportant des solutions techniques tout en intégrant une vision durable de la construction d’aujourd’hui et de demain.

11h30 à 12h30 | Salle de conférences (hall 1)

Nathalie Lebrun

Chargée de communication | Stabilame

SAM 23 Isocell
©Isocell

CONFERENCE ANNULEE

Il est de plus en plus important de construire de manière écologique, notamment en raison de la crise climatique. Un élément central est l’utilisation de matériaux de construction respectueux du climat et à faible teneur en énergie primaire (énergie grise). Au cours de la conférence, une évaluation de l’écologie des matériaux de construction sera présentée à l’aide de l’exemple des matériaux d’isolation. À l’aide d’un exemple mathématique, on comprendra l’importance des effets du choix du matériau de construction. Une autre caractéristique de la construction écologique est la question du recyclage. Idéalement, les matériaux de construction peuvent être réutilisés ou recyclés dans le sens de l’économie circulaire. L’exemple de l’isolation en cellulose montre à quoi peut ressembler l’utilisation en cascade et quel potentiel peut être exploité aujourd’hui et demain.

13h30 à 14h30 | Salle de conférences (hall 1)

Caroline Lorenzen

Sales Manager | Isocell Belgique

SAM 23 Gramitherm
©Gramitherm

Comprendre l’efficacité de la biomasse au service du bâtiment (produit et performances d’isolation thermique, efficacité des biomatériaux, retour sur expérience…) au travers d’un cas concret mené au Bénélux pour la valorisation de l’herbe naturelle. Solution à impact positif pour la planète : chiffres clés et philosophie pour décarboner la construction et faire des choix d’avenir

14h30 à 15h30 | Salle de conférences (hall 1)

Christian Roggeman

Administrateur Délégué | Gramitherm

SAM 23 RICHE
©Menuiserie Riche

Dans les projets environnementaux, les fenêtres en bois biosourcées de la Menuiserie Riche apportent une plus-value inégalée à vos projets. Loin de l’image vétuste des anciennes fenêtres, le nouveau châssis bois est issu d’une évolution en haute technologie. Le saviez-vous : la fenêtre en bois actuelle est parmi les plus performantes en thermique, acoustique, sécurité, … Grâce à son esprit artisanal conservé, elle s’adapte à tous vos projets : avec en prime une conscientisation durable importante.

16h00 à 17h00 | Salle de conférences (hall 1)

Nathalie Lebrun

Chargée de communication | Menuiserie Riche

Couches
©Menuiserie Riche

CONFERENCE ANNULEE

En redonnant à la laine de nos moutons ses lettres de noblesse, nous sommes motivés pour agir dans le sens d’un rééquilibre entre l’homme et son environnement. Nous voulons valoriser des savoir-faire et des ressources délaissées où l’entreprise est trop souvent soumise à des diktats financiers. A contre-courant, certes, mais jamais marginaux, nous avons toujours pensé que l’écologie et l’économie devaient être indissociables. Nous avons confiance et savons que vous, partenaires consommateurs êtes de plus en plus nombreux à prendre conscience de l’impact de vos achats.
Artisans passionnés, nous œuvrons pour le développement durable et un avenir plus écologique et éthique. Woolconcept, isolation naturelle en laine de mouton.

17h00 à 18h00 | Salle de conférences (hall 1)

Jérémy, William et Paul Zanzen

Associés | Zanzen & Fils

Dimanche 24 octobre

Focus Rénovation

DIM 24 UMons
©Projet Interreg ET'AIr

Nous passons en moyenne 80 % de notre temps dans des endroits clos. Or de nombreux polluants intérieurs viennent se rajouter à l’air que nous respirons. Selon l’OMS, en 2012, 18 000 décès prématurés en Europe étaient liés à la qualité de l’air intérieur. L’exposition à la pollution à l’intérieur de nos maisons est liée à la fois au bâtiment et au mode de vie des habitants. Comment bien choisir son système de ventilation ?
Quelles stratégies mettre en place pour vivre dans une habitation qui répond aux enjeux énergétiques et qui permet de respirer un air sain ?
Organisation par le Cluster Eco-construction et ses partenaires, dans le cadre du projet européen Interreg ET’Air.

LogoProjets_ET'Air

10h30 à 11h30 | Salle de conférences (hall 1)

Salvatore Vona

Vice-Doyen de la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme | Université de Mons

DIM 24 IsoHemp
©IsoHemp

Parce que les façades extérieures ne peuvent pas être modifiées car le caractère esthétique de la maison veut être préservé ou par manque de place vous envisagez de vous lancer dans l’isolation intérieure de votre maison. Rénover son bâtiment par l’intérieur est un compromis efficace entre confort, coût et solution technique adaptée.

Isoler sa maison par l’intérieur cela ne s’improvise pas ! Avec ses performances thermiques et hydriques étonnantes, le bloc de chanvre garantit un confort optimal tout en contribuant à la qualité de l’air intérieur de votre habitation. Parce qu’une rénovation énergétique performante ne se résume pas à une valeur Lambda et que d’autres critères indispensables doivent être pris en compte…
Venez découvrir les atouts indispensables pour une rénovation performante, durable et abordable. Les 10 étapes essentielles pour la rénovation et l’isolation par l’intérieur de votre maison et comment le bloc de chanvre, véritable brique verte, coche toutes ces cases.

Découvrez comment le béton de chanvre peut vous aider à réduire jusqu’à 70 % votre facture de chauffage !

Organisation par le Cluster Eco-construction et ses partenaires, dans le cadre du projet européen Interreg ET’Air.

LogoProjets_ET'Air

11h30 à 12h30 | Salle de conférences (hall 1)

Charlotte De Bellefroid

Marketing & Communication Manager | IsoHemp

©Arte Constructo

Un produit sain et durable, utilisé depuis des millénaires, à redécouvrir pour ses caractéristiques extraordinaires : bilan CO2 neutre, ressource renouvelable, matériau « respirant et souple », capacité d’assainissement des murs humides, grande richesse esthétique.
Organisation par le Cluster Eco-construction et ses partenaires, dans le cadre du projet européen Interreg ET’Air.

LogoProjets_ET'Air

13h30 à 14h30 | Salle de conférences (hall 1)

Ivo Segers

Conseiller | Arte Construction

DIM 24 UGENT
©Projet Interreg ET'AIr

Au travers de cette conférence, vous pourrez prendre les bonnes décisions pour garantir un air sain à chaque étape de votre projet de construction ou de rénovation. En fonction de votre situation (en phase de réflexion ou concrétisation de votre habitat) vous recevrez un cahier reprenant la stratégie à adopter, les bonnes pratiques, la règlementation et tous les gestes métiers liés à la mise en œuvre des matériaux en matière de qualité d’air intérieur.
Organisation par le Cluster Eco-construction et ses partenaires, dans le cadre du projet européen Interreg ET’Air.

LogoProjets_ET'Air

14h30 à 15h30 | Salle de conférences (hall 1)

Jelle Laverge

Ingénieur Architecte | UGent

DIM 24 Claytec
©Claytec

Une isolation de vieux bâtiment est parfois délicate. L’extérieur ne se prête pas toujours pour mettre une isolation car elle cacherait les encadrement des fenêtres, les dépassement de la toiture ne serait plus juste, etc…
Donc, il reste l’isolation de l’intérieur, mais attention à la condensation entre l’isolant et le mur.
Annette Müllender de la firme DRUWID de Waimes exposera les possibilités de l’isolation de l’intérieur avec des matériaux naturels, respirants, en combinaison avec le matériel de régulation hygrométrique par excellence, l’argile.
A quoi doit-on faire attention ? Que faire en cas d’humidité ascensionnelle ? Comment maintenir un bâtiment en bonne santé en économisant de l’énergie ?
Annette Müllender proposera des solution adaptées aux vieux bâtiments et sur différents supports en combinaison avec de l’argile, des enduits bruns ou colorés de toute beauté ainsi que des panneaux et des briques en argile.

Organisation par le Cluster Eco-construction et ses partenaires, dans le cadre du projet européen Interreg ET’Air.

 

LogoProjets_ET'Air

16h00 à 17h00 | Salle de conférences (hall 1)

Annette Müllender

Conseillère technique | Claytech

DIM 24 DELOOZ
©Projet Interreg ET'AIr

La pollution de l’air intérieur est devenue au fil temps une préoccupation majeure de santé publique.
Les activités menées lors de projets de construction ou de rénovation impactent les travailleurs, mais aussi les futurs occupants du bâtiment.
Retrouvez-nous pour un petit état des lieux pour mieux se préserver des polluants des espaces intérieurs aux différentes étapes du chantier.

Organisation par le Cluster Eco-construction et ses partenaires, dans le cadre du projet européen Interreg ET’Air.

LogoProjets_ET'Air

17h00 à 18h00 | Salle de conférences (hall 1)

Etienne Delooz

Biologiste - Responsable de projet | Espace Environnement -Projet Santé-Habitat

Retour haut de page